Cet atelier était volontairement large. Il permettait à toutes celles et ceux qui n’avait pas de thèmes de prédilection, d’attirance particulière, de venir discuter et échanger sur ce qui va et ne va pas dans notre ville.

Riche d’idées, de suggestions, cet atelier a vu une quinzaine de personnes échanger durant l’après-midi.

⚠ Comme pour l’ensemble des rendus de cette journée du 23 juin 2019, il convient de rappeler qu’il ne s’agit pas d’un programme municipal, encore moins celui de Picardie debout !
L’objectif de ce rendu public est surtout de susciter le débat.
Vous êtes largement invités, dans la section commentaires ci-dessous, à intervenir, amender ou exprimer accords et désaccords.

Cette démarche te plaît ? Partage-la !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Constats

– C’est verdoyant

– C’est une ville à taille humaine

– Il y a l’espace des hortillonnages

– Il y a des problèmes d’odeur liés à la zone industrielle nord.

– Le réseau de bus n’est pas assez adapté aux quartiers ce qui favorise l’isolement  des personnes.       

– Il y a une dégradation de l’air liée à la pollution automobile.

– Amiens est une ville de «  paraître  » : de beaux bus non adaptés aux besoins des quartiers, politique «  Amiens for Youth  » mais peu de réalisations concrètes, …

– Les jeunes ne sont considérés  que comme de «  bons consommateurs  » et le conseil municipal jeunesse n’est pas un véritable espace de participation.

– Les pistes cyclables sont très mal adaptées et mal conçues.
– Manque de places en hébergement d’urgence.

– Manque de salles de concerts.

– Le cinéma Gaumont est trop cher.

– La Maison de la Culture est trop élitiste.

– Gestion des déchets déplorable

Pas de consultation réelle des habitants sur les projets mis en place (urbanisme, logement,…)

Manque de lien social entre le centre-ville et les quartiers

Trop de séparation entre les générations

– Enclavement du centre ville

– Manque d’anticipation dans la conduite des projets

– Choix des matériaux pour la construction des nouveaux bâtiments (pas d’utilisation des briques) et vitesse exigée de réalisation

– La ville d’Amiens sous-estime les capacités de développement économique, environnemental, culturel et social du canal de la Somme qui la traverse

– Conditions de mobilité : pistes cyclables insuffisantes, fréquence et ponctualité des bus à revoir, …

– Gestion du trafic suite aux travaux.

Suggestions

Mise en place d’un référendum local.

Mise en place d’un budget participatif dont le comité décisionnel est composé de citoyens.

Création d’une commission d’habitants source de propositions au conseil municipal.

Favoriser l’interpellation des responsables municipaux.

Création d’un GIP (Groupe d’intérêts publics) de médiation sociale (bailleurs sociaux, transport, services municipaux…)

Appuyer et animer des Réseaux d’échanges de savoirs, et Services d’échanges libres.

Encourager les espaces de vie collective dans les résidences.

Création d’un lieu dédié aux mémoires ouvrières et populaires (luttes, savoirs et savoirs-faire).

Privilégier les matériaux durables dans la construction et rénovation des bâtiments.

Réviser le PLUI en incluant l’urgence environnementale.

Faire du chemin de hallage et de la Somme un lieu de circulation : ouvrir l’accès aux vélos au niveau de la citadelle, construction de passerelles pour traverser le canal, etc.

Améliorer l’urbanisme fluvial entre la place Vogel et Etouvie notamment.

Aides financières au passage du permis de conduire en échange d’une formation cycliste.

Aides financières au passage du permis de conduire en échange d’une formation cycliste.

Mise en place de la gratuité du bus. Révision de la tarification des bus ; carte famille…

Améliorer le réseau de bus dans les quartiers et les villes et villages d’Amiens métropole.

Améliorer les locaux poubelles des résidences.

Mise en place d’une véritable instance décisionnelle des jeunes.

Une formation des élus sur leur posture, la participation…

Réflexion sur l’amélioration des conditions de travail des agents et renforcer la participation des agents à la prise de décisions.

Investir les quartiers notamment pour les événements culturels.

Ouvertures de lieux d’hébergements inconditionnels et augmentation des places d’hébergements d’urgence.

Privilégier des actions de médiation sociale plutôt qu’une politique répressive.

Favoriser les visites au domicile des personnes âgées/ dépendantes : mise en place de contrats sur plusieurs années (3 ans?)

Mener une réflexion sur les alternatives possibles aux EHPAD (habitat collectif, partagé, intergénérationnel…).

Politique de conservation des terres agricoles et limitation de l’étalement urbain.

Respect de l’identité amiénoise en terme d’architecture.

Respect et développement de la biodiversité. Par exemple, ne pas éclairer les espaces naturels.

Améliorer les équipements d’accueil des péniches.

Véritable plan Vélo : davantage de pistes cyclables, d’espaces de stationnement pour vélos, assurer la continuité et la sécurité des pistes existantes et futures, renforcer la pédagogie sur la partage de la rue entre cyclistes/piétons et automobilistes…

Mise à disposition d’un vélo gratuitement à chaque amiénois, réparation incluse.

Améliorer les aménagements des arrêts et des circuits de bus

Favoriser le ramassage au porte-à-porte pour le carton et papier (comme le plastique) aux bennes collectives.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quels changements pour ma ville ?

Avant d’émettre des suggestions, les participants ont porté un regard sur la situation actuelle.

Regardez, notez et commentez les suggestions émises par les participants.